Un premier pas pour découvrir nos racines

Pour que nos ailes sachent voler

  • Bienvenue

    Ce site est une invitation à faire partie de ce projet modeste qui paraît petit mais il n'est qu'un premier petit pas dans un long sentier. Un sentier qui aura pour fin de faire valoir notre patrimoine et notre héritage culturel tel qu'il se doit de l'être.
  • Tunisia's Photos

    Le vieux port de Monastir

    Monastir, charmante ville

    Le_Grand_Ribat_Monastir

    Grande Mosquée de Monastir

    Ribat de Monastir

    Mosquée de Bourguiba Monastir

    Byadha Medenine

    Medenine

    Medenine

    Rafraf

    More Photos

Secours ou recours à notre patrimoine culturel et scientifique

Posted by racine on 18 November 2006

Pour commencer, j’ai choisi de vous faire partager cet article qui est apparu dans le premier numéro du magazine “khomssa” (revue de l’ATUGE-Bordeaux http://khomsa.wordpress.com/ . Cet article est dans le vif du sujet.

—————–

 

Mr Hamza Triki m’a informé de la naissance de votre honorable revue et m’a demandé de contribuer à l’apparition du premier numéro. Depuis, plusieurs sujets d’orientations diverses me venaient à l’esprit dont le rapport avec notre patrimoine culturel et scientifique était d’une importance et lourdeur indéniable.

Pour commencer je dois avouer que je suis parmi ceux qui ont besoin de plus de conscience traduite en action.
J’ais assisté aux travaux du sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) ou WSIS (World Summit on the Information Society) mais ce qui m’a touché le plus c’est le mot du représentant du Pakistan “venant de loin pour le grand public” à la séance de clôture. Il avait comme axe Le rapport d’Ibn Khaldûn[1] avec la modernité et qu’il était à sa source, les apports de ses travaux sur le plan historique culturel et scientifique. Aucun n’a donné cette importance à notre chercheur, savant historien et politicien tunisien malheureusement peu ou non connu par les tunisiens. Les travaux et les apports d’Ibn Khaldûn sont loin de pouvoir être recensés dans cet espace limité mais je me contente ici de donner de brèves indications sur ses idées et synthèses en rapport avec l’éducation dont je suis membre.

De nos jours dans nos universités comme dans celles de l’occident on enseigne les théories d’apprentissage, les théories sur le développement cognitif (et autres) et les approches pédagogiques adoptées dans différents programmes d’enseignement.

Courants sur les théories d’apprentissage

  • Le behaviorisme (comportemental) : Pavlov, Watson, . . .
  • Le constructivisme : Piaget Vygotsky, . . .
  • Le cognitivisme : Gagné, Ausubel, . . .
  • Le socioconstructivisme : Perret Clermont, Gilly, . . .

On trouve des documents qui traitent ces sujets et dressent des diagrammes sur l’évolution dans ces domaines depuis l’avant jésus mais sans trouver de traces pour les chercheurs arabes ; Ceci m’a choqué et m’a poussé à essayer d’explorer cette piste pour tenter de répondre à une simple question, suivant deux éventualités :

 

  • Il n’y a pas de chercheurs arabes de taille dans ces domaines.
  • Il y a des chercheurs arabes respectables mais non connus, pour des raisons autres que scientifiques.

Des chercheurs et savants arabes existent sur le terrain même occidental[2] (malheureusement non reconnus par nos programmes d’enseignement) mais nécessitent d’être redécouverts et réétudiés pour faire émerger leurs recherches et synthèses bénéfiques pour le contemporain et le futur.

 

Récits d’Ibn Khaldûn dans le domaine de l’éducation

اللإبتعاد عن الإستبداد في التأديب حتى لا تكسل النفس في إكتساب الفضيلة و الجميلة”

“Le comportement autoritaire dans l’éducation est à la source de paresse et handicap mental dans l’acquisition des valeurs et des savoirs”

“من كان مُرباه بالعسف و القهر . . . سطا به القهر و ضَيقَ على النفس في إنبساطها و ذهب بنشاطها . . . و حُمل على الكذب و الخبث”

“Celui éduqué par la violence perd le sens créatif, perd toute activité d’esprit et s’enfonce dans les mensonges et la délinquance”.

On trouve souvent dans nos littératures le terme de « méthode traditionnelle d’éducation à éviter ». Ceci est souvent à l’origine d’une conception trop souvent erronée, que tout ce qui est ancien est dévalorisé et à rejeter et que le train de la modernité échappe au partisans de ces pensés

Ibn Khaldûn dit à ce propos que :

“المغلوب مولع أبدا بالإقتداء بالغالب في شعاره و زيه و نحلته و سائر أحواله و عوائده”

“Le vaincu s’identifie à son vainqueur dans son comportement, ses traditions, ses valeurs et sa culture” (le vaincu est souvent une personne, un peuple, une nation ou encore une civilisation)

Ceci est connu actuellement par les mécanismes de défense (l’identification) introduite par S. Freud (1894) dans ses études psychanalytiques ; encore une fois nous faisons référence aux références des autres (la science n’a pas de nationalité, c’est bon mais que ça soit vu ainsi par tous). Le problème est de négliger ou sous estimer ce qu’on a de bon comme héritage.

“إتباع وسائل التوضيح الحسية حتى يستولي على الغايات العلمية”

“Les objectifs de tout acte d’enseignement/apprentissage est atteint par l’utilisation de supports didactiques et la concrétisation des notions scientifiques”

“. . . ملكة التصرف بفتق اللسان بالمناظرة والمناورة و المحاورة في العلم”

“Le développement des compétences est atteint par la discussion, L’apprentissage collectif et la résolution des conflits cognitifs par le co-apprentissage”

“استنباط الجزئيات من الكليات”

“L’utilisation de la méthode inductive comme approche pédagogique”

Je ne fais ici que présenter des extraits brefs de ce qu’ Ibn Khaldûn a dit pour vous inciter à une recherche plus profonde, à reconnaître nos ancêtres dignes de respect et contribuer à notre futur sur des bases solides et avec une confiance intégrale en soi.

Je tiens pour finir à présenter la théorie d’Ibn Khaldûn sur l’âge des civilisations et l’alternance de leur dominance. Il dit que tout pouvoir de tout genre (politique, intellectuel, économique ou autre) ou toute civilisation passe dans sa durée de vie par quatre générations

  • 1ère génération des constructeurs
  • 2ème génération des continuateurs
  • 3ème génération des profiteurs
  • 4ème génération des destructeurs

Et pour qu’une civilisation persiste, elle doit miser sur la reproduction des élites “صناعة القادة”. J’espère que vous (lecteurs) faites partie des constructeurs pour une renaissance de votre nation, n’oubliez jamais votre rôle et surtout ne le sous-estimez pas ;

Les milles pas commencent toujours par un pas.

Les grands commencent toujours petits.

Un monument est un ensemble de pierres mises en position adéquates au moment adéquat

Aller doucement mais sûrement.

A. Jemaï


[1] Abderrahmen Ibn Khaldûn né à Tunis en1332 décédé le 17 Mars 1406 au Caire. Les œuvres les plus reconnues sont :

· La moukaddima

· Kitab Al ïbar

[2] L’académie tunisienne des sciences des lettres et des arts « Beït El Hikma » à Carthage a organisé du 13/3 au 18/3/2006 un colloque sou le titre ” Ibn Khaldûn aux sources de la modernité”.

90 intervenants venants des quatre coins du monde ont participé à ses travaux. Les pays occidentaux représentés sont l’USA, la France, l’Italie l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal, l’Iran, le Canada et l’Angleterre.

Tous les participant ont apprécié et félicité les travaux de notre honorable Ibn Khaldûn

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: